lundi 28 mai 2018

Musée d’art contemporain de Marseille

"Quel amours !?" L’amour n’est-il pas la grande affaire de l’existence ? La seule qui, au dire de Stendhal, re-passionne la vie. Si l’unique mesure de l’amour ne peut être que la démesure, reconnaissons que les artistes, pour l’exprimer, savent convoquer le langage du désir dans sa démesure même. Entre exclamations et interrogations, « Quel Amour !? » laisse donc ouvertes toutes les voies et réponses imaginables pour les faire vivre dans le foisonnement de plus de 150 créations de 68 artistes, toutes générations confondues : d’Adolphe Monticelli, Francis Bacon, Germaine Richier, Louise Bourgeois, Francesca Woodman, aux créations contemporaines de Kiki Smith, Helena Almeida, Paula Rego, Henri Barande, Claude Lévêque, Omar Ba, Gérard Fromanger, Annette Messager, Antoine d’Agata, Pilar Albarracin, Kara Walker… Plusieurs artistes ont désiré répondre à l’injonction- interrogation Quel Amour !? en créant une œuvre spécialement pour l’exposition. L’expérience intime de l’amour se projette au travers de nombreux médiums évoquant librement tantôt Agape, tantôt Eros, pour s’étendre jusqu’aux limites du désamour. L’exposition s’enrichit de points de vue, de tonalités, de sensibilités d’autant plus multiples que le sentiment de l’amour, bien qu’ayant une dimension universelle, varie selon les civilisations et les cultures mais aussi selon les individus. L’imaginaire qu’entretient le concept même d’amour demeure l’un des fondements de nos altérités. C’est pourquoi la sélection des artistes est internationale. Respecter la parité entre les artistes selon leur genre a également été une exigence. L’exposition aborde les expressions féminines et masculines du concept de l’amour de manière à faire raisonner toutes leurs dissonances. Le récit et le corps de l’amour sont libérés dans les œuvres par la vertu de leurs diversités spirituelles, physiques, sacrées ou profanes. Les couples d’artistes, œuvrant ensemble, sont un des moments forts de l’exposition. Marina Abramovic et Ulay, Gilbert & George, Gérard Garouste et Elisabeth Garouste, Axel Pahlavi et Florence Obrecht, Helena Almeida et Arthur Rosa… Collaboration ou cohabitation, ils se découvrent au travers de leurs œuvres réalisées à quatre mains ou comme premiers intimes complices. L’exposition aborde également l’amour le plus énigmatique : l’amour de soi et la fascination qu’entraîne pour l’être humain le reflet de sa propre image. Cette exposition a été conçue avec deux entrées distinctes, marquées par deux œuvres emblématiques, l’une de Kiki Smith, l’autre de Joana Vasconcelos, qui détermineront le visiteur dans son choix de parcours. A voir jusqu'au 2 septembre 2018
Je vous ai mis le site











Pin It

Maya Lin

"Tahoe" 2015
Je vous ai mis son site




Pin It

Devin Lunsford

"All the Place You've Go"
Je vous ai mis son site


















Pin It

Georges Demenÿ









"Je vous aime" 1892  chronophotographie.
Je vous ai mis un lien
aliceguyjr:
“ 1892 Georges DEMENY se “chronophotographia” en prononcant “ Je vous aime ” … Gif1892
”
Pin It

Luigi Pirandello











+ Il est plus facile d'être héros qu’honnête homme. Héros nous pouvons l'être une fois par hasard ; honnête homme il faut l'être toujours.

Luigi Pirandello
La Volupté de l'honneur 













Pin It

Hans Op de Beeck

"Brian" Sculpture, 2018. Polyester, verre et revêtement.
Je vous ai mis son site



Pin It

Kris Lamba

"Fragments"  une collection de vases en bronze à partir de moulages réalisés en dissolvant des emballages en polystyrène mis au rebut.
Je vous ai mis son site








Pin It

Studio MK27

"Planar House" Une maison avec un toit végétalisé près de São Paulo, au Brésil.
Je vous ai mis leur site











Pin It